RESTAURATION D\'UNE GT 380 J

Remontage du moteur 1ère partie

Hier, et depuis un long moment, on a enfin pu retravailler sur la GT

 

On s'est donc lancé dans la remise à neuf du moteur.

On a commencé par nettoyer le carter inférieur avec de l'essence pulvérisée afin d'enlever tout les dépots durs au fond du carter. Le rendu est plutôt propre.

 

 

 

Une fois les carters nettoyés, on rentre dans l'atelier et con commence par changer les durites du SRIS qui été durcies par le temps. On en met donc des neuves afin de garder ce système de recyclage d'huile

 

Ensuite, on nettoie les arbres de boite et on remonte tout avec précision, minutie et méthode pour ne rien oublier. Ce n'est pas une fois le moteur refermé qu'il sera temps de s'en préoccuper.

 

 

 

On ajoute ensuite le vilebrequin qui a été rééquilibré par un professionnel afin d'obtenir une machine fiable sur le long terme.

Le vilebrequin rentre parfaitement dans le carter à l'exception près que le dernier roulement à l'extrémité qui doit recevoir un demi segment de calage est monté à l'envers à cause du rectifieur qui a suivi la RMT alors que celle ci présente une erreur. Avec beaucoup de doigté, on change donc le roulement de sens et on continue le remontage.

 

On prépare ensuite le 2nd demi carter en poncant très finement la surface pour mettre la pâte à joint. Ce n'est pas le moment de négliger cette phase, une fois le moteur refermé, il ne faudra pas se rendre compte qu'on a oublié une pièce.

 

Ultime vérification, et on décide de fermer le moteur. On brosse toutes les vis car elles sont estampillées Suzuki. On sert le tout et on essaye de passer les vitesses pour voir si tout fonctionne. C'est parfait

 

Pendant ce temps, on déglace les cylindres à l'aide de l'outil adéquate monté sur une perceuse à colonne. Cette opération est nécessaire car les cylindres ne sont pas réalésés (déjà en +0,5 et n'ayant pas été rayés par le piston et segment cassé en septembre)

 

L'après-midi touche bientôt à sa fin. On décide de terminer en montant les pistons pour pouvoir remettre les cylindres et reculasser de manière à ce qu'il ne reste plus qu'à remettre l'alternateur, l'allumage et les carbu la prochaine fois. On monte donc les pistons neufs avec des cages à aiguilles neuves aussi. On ponce ensuite la surface du carteur pour y mettre des joints papier.

Un problème s'est révélé au moment de remonter les cylindres. Pas moyen de faire passer les segments dans le cylindre. Après une bonne demi heure d'acharnement sur le cylindre central, et pour pas tout défoncer comme un boeuf, on décide d'abandonner pour aujourd'hui afin de comprendre d'ou peut provenir le problème. Après réflexion, il semblerait que le problème vienne des segments dits Keystone ayant une face avec une pente de 7° qui auraient été montés à l'envers ce qui fait qu'ils ne pouvaient pas s'insérer librement dans la gorge du piston.

 

Hypothèse à vérifier la semaine prochaine pour la suite du remontage



19/02/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour