RESTAURATION D\'UNE GT 380 J

Finitions sur le moteur et retour dans le cadre

Une fois le moteur de retour à la maison, il restait encore à nettoyer les carbus pour pouvoir les remonter et remettre le moteur dans le cadre.

Avec les conseils avisés du forum, il s'est avéré nécessaire de changer les manches à air de carbu qui étaient vieilles et donc durcies par le temps, et qui plus est l'une était perçée. Pour éviter les prises d'air et donc des soucis moteur, nous les avons commandés à la concession Suzuki avec les colliers spécifiques pour les fixer ainsi qu'avec les trois joints de cuves de carbu. Les joints de chapeau de carbu ont eux aussi été changés.

 

 

En attendant les pièces, il fallait faire briller les carters qui étaient ternis. Avec l'aide du HP 34, de la paille de fer et une brosse coton, on a donc nettoyé les carters pour qu'ils aient quasiment un effet miroir. Cela ne donne pas aussi bien qu'un polissage par un pro mais c'est déjà plus que convenable.

 

 

 

Après réception des pièces, on a donc changé les joints de cuves de carbu, les joints de chapeau et monté des manches à air neuves pour pouvoir remettre les 3 carbus sur le moteur.

 

 

 

Ensuite, on remet et on règle le jeu des cables de starter.

 

Après avoir remis les cables de carbu, il faut aussi faire un préréglage des boisseaux pour être certain qu'ils descendent tous au même niveau ce qui simplifiera les choses pour les réglages plus précis à venir. On utilise donc une pige de 5,5 pour régler la butée.

 

Les réglages étant concluant, on peut donc commencer à protéger le cadre pour ne pas l'abimer en remettant le moteur.

 

Ensuite, on installe la manche à air à l'arrière des carbus puis la boite à air. On revérifie une dernière fois la pompe à huile (La vis banjo de pompe à huile avait été cassée en début d'après midi, il avait fallu en trouver une autre en urgence). On peut donc replacer le moteur dans le cadre (on n'était pas trop de 3).

 

 

 

La moto reprend enfin un air de moto. Il faudra attendre le lendemain pour continuer à installer ce qu'il reste.

 

Le lendemain, on remonte la chaine, le Ram-air, le cable d'embrayage et de starter. On remonte aussi la pédale de frein, le contacteur de frein, le sélecteur. Ouffff il ne nous reste plus aucune pièce, on n'a rien oublié.

 

Une petite vue avant/après du pignon de sortie de boite

 

La moto est presque prête !!!!



04/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour